Les résultats de la procédure APB ont été dévoilés hier matin entre 11H50 et 12H. Les élèves de Terminale ont eu accès à cette 1ère phase d’admissions post-bac et ont jusqu’au 13 juin 14h pour donner leurs réponses.

Directement au contact des lycéens, l’actualité de ces 2 derniers jours nous pousse à réagir.

Les réactions sont nombreuses sur les réseaux sociaux

 

Une semaine avant le début des épreuves du Baccalauréat, la procédure APB est devenue le seul point d’orgue qui clôture le Second Cycle. Aujourd’hui, plus que le Bac où le taux de réussite frôle ces dernières années les 90%, c’est la procédure APB qui représente le plus gros enjeu de cette fin d’année.

Pour preuve, voilà plus de 24 heures que sur les réseaux sociaux, les futurs bacheliers déplorent déjà en grand nombre leur refus à la totalité des études supérieures qu’ils avaient souhaitées.

 

Un manque d’information chronique

 

L’algorithme d’APB pour la sélection des candidats dans chaque établissement reste lui toujours aussi opaque, et les dernières publications de l’Education Nationale sur son fonctionnement sont insuffisantes pour les lycéens et leurs parents. Entre les privilèges accordés selon l’Académie d’appartenance, l’ordre stratégique des vœux à renseigner, l’ordre relatif pris en compte, ou encore l’étude des notes sur 2 voire 3 années de bulletins scolaires, les élèves et leurs parents sont aujourd’hui perdus devant leur écran. Ce qui nous interpelle, c’est la quasi absence d’information dans les lycées (privés comme publics) sur le déroulement de cette procédure complexe et (si) décisive.

Les universités et écoles d’accueil ne semblent même plus maîtriser le sort de nos futurs bacheliers. En médecine par exemple, le recours au tirage aléatoire des facultés a une nouvelle fois été fréquent.

L’orientation insuffisante des lycéens dans les filières, la répartition inégale des meilleures formations sur le territoire français ou tout simplement la digitalisation complète du processus APB pousse les terminales à oublier qu’ils jouent leur avenir dans ce « Oui Définitif » sur lequel on leur demande de cliquer.

Nos conseils pour bien négocier cette période cruciale

 

Vous êtes en Terminale et n’avez pas encore donné votre choix pour la première phase ? Pas de panique ! APB n’est pas un concours de rapidité. Pour rappel, vous avez jusqu’au 13 juin 14H pour donner votre décision.

 

Voici 2 conseils à lire absolument pour bien négocier cette période cruciale :

 

1er conseil : A moins que vous n’ayez répondu OUI définitivement, il faudra donc vous connecter à APB à chacune des phases, les 2 et 3èmes étant respectivement du 23 au 28 juin, 14H, et du 14 au 19 juillet, 14H. Sans aucune réponse de votre part le 13 juin à 14H, vous serez démissionnaire : aucune formation n’est acceptée.

 

2ème conseil : Attention, la démission générale ne signifie pas que vous refusez la 1ère proposition d’un établissement. Elle indique que vous renoncez à toutes les candidatures et sortez du processus APB. A n’utiliser qu’en cas de recrutement hors APB !

 

Et après ?

 

Vous avez eu votre 1er choix et votre ‘OUI’ est définitif ?

 

Vous pouvez sereinement passer le Bac et vos études sont sécurisées. APB, c’est du passé !

 

N’oubliez pas votre inscription administrative auprès de l’établissement qui vous accueille. Surveillez votre boîte mail, les inscriptions arrivent souvent très vite, parfois même avant les résultats du Bac. Dans certains établissements, vous devrez passer un oral où vous serez jugé(e) sur votre motivation et votre ouverture d’esprit par rapport au domaine d’étude que vous souhaitez suivre, votre capacité à travailler en équipe, etc.

Si vous êtes sur liste d’attente, il faudra attendre patiemment la 2nde phase.

 

Le prochain objectif est maintenant le Bac qu’il va falloir obtenir pour intégrer la filière de vos rêves ! Nos Pap’s sont à votre disposition pour 1 heure de coaching intense et personnalisée.  Que ce soit aujourd’hui ou le weekend prochain, nous vous aidons à organiser vos fins de révisions et vous remettons à niveau dans les matières difficiles pour mettre toutes les chances de votre côté !

Maximilien

Maximilien

Co-Fondateur Smart Pap

Étudiant à l’ECE Paris, Maximilien est le gardien de la communauté des Papoteurs. Il gère toute la visibilité de Smart Pap sur la toile.
Suivez Maximilien sur Linkedin :

Je veux mon professeur à domicile Smart Pap !

Réserver mon prof
Free Divi WordPress Theme, Find new Free Android Games at dlandroid24.com