Smart Pap vous accompagne dans vos révisions du Brevet et du BAC. Pour l’occasion nous vous proposons en exclusivité les meilleurs conseils de nos Pap’s : nos supers enseignants ! Voici les astuces d’Eva, Pap’ de Français, concernant le commentaire de texte :

L’épreuve de Français du baccalauréat est parfois particulièrement impressionnante, car il s’agit d’une épreuve anticipée qui vous plonge donc « avant l’heure » dans l’examen. Dans cet article, je vais partager avec vous mes conseils pour la question sur le corpus et le commentaire de texte, afin d’utiliser intelligemment vos connaissances et méthodes, bien gérer votre temps, et aborder sereinement cette épreuve !

1ère étape : La question sur le corpus

Le corpus de textes d’un sujet comporte généralement trois textes, parfois quatre, réunis comme vous le savez autour de l’un des objets d’étude du programme (par exemple, le théâtre ou l’argumentation).

Il est important de répondre à la question sur le corpus avant de se lancer dans la partie la plus longue de l’épreuve. En effet, cela vous permettra de vous familiariser à la fois avec le thème, les auteurs et les problématiques qu’il est intéressant d’étudier pour votre sujet. L’un des textes sera celui dont vous aurez ensuite à faire un commentaire composé si vous choisissez cet exercice, et vous y aurez ainsi déjà pris vos marques : un travail sérieux sur la question, c’est du temps de gagné pour la suite de l’épreuve !

Alors, comment bien répondre à la question sur le corpus ? Celle-ci vous demande en fait de comparer rapidement les textes proposés, de montrer quels sont leurs points communs et/ou leurs différences.

  • On commence par lire la question afin de gagner du temps et de savoir ce à quoi on s’intéresse à la première lecture des textes.
  • Selon ce qui est demandé, il est ensuite utile de relever pour chacun le thème, le genre, l’auteur, l’époque et le contexte d’écriture qui donnent des pistes de départ.
  • On poursuit avec une nouvelle lecture, en relevant les passages importants, les caractéristiques principales des textes. Pas la peine de mentionner tous leurs détails : vous ne faites pas des commentaires composés, sachez rester précis, mais synthétiques ! Une page et demie suffira pour votre réponse.
  • Enfin, on note sur le brouillon un plan qui permet de comparer les textes, deux à deux ou par trois ou quatre. L’erreur est de les analyser séparément !

Au moment de la rédaction :

  • Commencez par une brève introduction, simple, qui présente les textes (œuvre, auteur, date, genre(s), éventuellement registres).
  • Proposez ensuite une problématique en reformulant simplement la question posée.
  • Votre développement doit être présenté de manière structurée, à partir de votre brouillon : deux ou trois paragraphes pour deux ou trois idées principales, chacun faisant référence à tous les textes. N’oubliez pas que les arguments doivent être illustrés d’exemples tirés des extraits proposés.
  • Enfin, rédigez une conclusion concise, qui résume clairement votre réponse à la problématique annoncée.

Consacrez environ une heure à la question avant de passer à la suite.

2ème étape :  » Défricher  » le texte à commenter

Vous devez proposer une analyse qui doit révéler les enjeux majeurs du texte commenté : le but est de montrer comment les choix de l’auteur en termes de message et de style le rendent particulièrement intéressant.

Commencez par une nouvelle lecture du texte et notez au brouillon ces premières informations :

  • genre du texte, thème, registre(s)
  • vos premières impressions en tant que lecteur. Celles-ci pourront vous aider à construire le plan et la problématique une fois que vous les aurez dépassées. (Par exemple : « On ressent la peur du narrateur. » qui peut révéler un registre fantastique, ou « Il y a beaucoup de détails. » qui reflète un souci de réalisme)

Passez ensuite à une lecture plus approfondie. Ici, il va falloir effectuer un repérage précis sur le texte en relevant les procédés stylistiques et les effets que leur utilisation produit chez le lecteur. Une gradation donne par exemple de la force au propos, tandis qu’une allitération en « L » donne de la douceur à un passage. Pour cette étape, à chacun sa méthode : tout noter au brouillon, travailler sur le texte avec un code couleurs… L’important est d’arriver à vous y retrouver facilement par la suite !

3ème étape : La construction du plan, la recherche de la problématique, l’introduction et la conclusion

Une fois vos repérages effectués, il faut les organiser. Pour votre commentaire composé, il faut bien sûr éviter de séparer le fond de la forme dans votre plan ! Pour cela :

  • Notez au brouillon les grandes idées, les grandes caractéristiques qui vous semblent ressortir après analyse du texte (par exemple, « La critique de la noblesse » ou « La mise en valeur de la nature »)
  • Regroupez-les en deux groupes qui deviendront vos deux grandes parties. Ensuite, divisez leur contenu en deux ou trois sous-parties.
  • L’ordre des parties doit montrer d’abord les éléments les plus « évidents », avant d’aller vers une analyse plus poussée qui révèle souvent la démarche de l’auteur, le message profond qu’il souhaite faire passer.
  • N’hésitez pas à formuler les titres et sous-titres sous forme de phrases que vous pourrez directement reporter sur votre copie.

Selon moi, c’est à ce moment-là qu’il est le plus judicieux et le plus simple de trouver une problématique. Pour cela, demandez-vous : « À quelle question sur le texte mon plan répond-t-il ? ».

De même, ce n’est que maintenant qu’il faut rédiger l’introduction au brouillon. Elle doit commencer par une « accroche » : contexte historique, éléments sur le travail de l’auteur, réflexion sur le genre du texte… Le tout est de la choisir en rapport avec votre texte et son commentaire. Par exemple, pour un commentaire tiré d’une tragédie de Racine, vous pouvez mentionner les origines antiques du théâtre tragique, ou bien parler des règles du théâtre classique auxquelles le texte se conforme – ou pas. Présentez ensuite l’extrait à commenter (auteur, date, œuvre, puis contexte et sujet) avant de proposer votre problématique et d’annoncer le plan. Votre introduction est réussie si ces différentes étapes s’enchaînent logiquement, avec fluidité, car cela montre sa pertinence.

Enfin, notez au brouillon votre conclusion. N’oubliez pas qu’elle doit répondre à la problématique ! Elle se termine idéalement par une « ouverture », c’est-à-dire l’évocation d’un autre texte ou d’une autre problématique littéraire, liés à votre commentaire. Cette référence peut mettre en relief soit des similitudes, soit des différences avec l’extrait commenté, et permet de montrer vos connaissances littéraires. Si l’introduction donne la première impression de votre copie au correcteur, la conclusion sera les dernières lignes qu’il lira, et il est donc important qu’elle soit tout aussi soignée que le reste du devoir !

4ème étape : La rédaction et la relecture

Ça y est, vous avez fait le plus gros du travail ! Il ne vous reste plus qu’à rédiger votre commentaire.

Voici mes conseils pour une bonne rédaction :

  • Pensez à annoncer clairement vos parties et sous-parties afin de lier entre eux les différents paragraphes et de donner des repères aux correcteurs.
  • Pour chaque argument, annoncez-le, illustrez-le avec un exemple précis (citez le texte, nommez les figures de style) puis expliquez en quoi cet exemple sert votre argument.
  • Gardez en tête que votre développement doit répondre à votre problématique et que votre façon de formuler permet de le montrer.

Enfin, même si vous n’avez plus qu’une envie, celle de sortir de la salle, gardez environ 10 minutes pour relire votre copie, et veillez à ce qu’elle soit soignée ! Les correcteurs accordent de l’importance à la correction de la langue et à la présentation.

J’ai passé mon bac de français en 2010 en filière scientifique. J’ai toujours aimé les matières littéraires (j’ai d’ailleurs intégré ensuite une prépa littéraire) et en particulier les commentaires de texte, que je choisissais toujours en devoir. En plus de mon intérêt pour le français, l’entraînement et la méthode m’ont permis de me perfectionner et d’obtenir un 18/20 à l’écrit ; vous pouvez faire pareil !

Eva

Eva

Pap' de Français chez Smart Pap

Etudiante en Master à l’EDHEC Business School après 2 ans en classe préparatoire littéraire à Paris.

Je veux mon professeur à domicile Smart Pap !

Réserver mon prof
Free Divi WordPress Theme, Find new Free Android Games at dlandroid24.com